Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Photographie > Une blonde à Manhattan

PHOTOGRAPHIE

Une blonde à Manhattan

Adrien Gombeaud

C’est un météore, qui n’a guère laissé de traces. Ed Feingersh était l’un des plus prometteurs photographes des années cinquante à New York, un adepte de la lumière naturelle, qu’Edward Steichen intégra dans sa célèbre exposition « The Family of Man », au MoMA en 1955. Son côté bohème, sa mort prématurée (en 1961, à 35 ans), la faillite de son agence Pix ont fait disparaître la plupart de ses clichés. Jusqu’à la redécouverte fortuite, dans un hangar de Brooklyn, en 1987, de la série qu’il avait consacrée à Marilyn Monroe pour le magazine Redbook en 1955. L’ouvrage restitue les cinq jours partagés par le reporter tête brûlée et la blonde mythique, du Madison Square Garden à la pénombre du bar Costello’s. Mais il est plus convaincant dans la description de l’itinéraire-éclair du photographe, contemporain des expérimentations de Robert Frank et de Garry Winogrand, et qui symbolise la fin d’une époque : le jazz, le noir et blanc, « l’instant décisif », le journal cèdent le pas devant les Sixties, Kennedy, le rock’n’roll, la photo couleur, la télévision et la consommation de masse…


Une blonde à Manhattan par Adrien Gombeaud, Le Serpent à plumes, 2011, 216 p., 19 €.

Une blonde à Manhattan - Adrien Gombeaud


Critique parue dans la newsletter N° 219 - du 26 mai 2011 au 1 juin 2011

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER