Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Photographie > Istanbul, photographes et sultans, 1840-1900

PHOTOGRAPHIE

Istanbul, photographes et sultans, 1840-1900

Catherine Pinguet

On n’a pas toujours conscience de la vitesse à laquelle les inventions se propagent. Ce livre en fournit un exemple : à peine la photographie a-t-elle été révélée au public français par la conférence d’Arago en août 1839 qu’elle se déploie de par le monde. Dès février 1840, Horace Vernet et Goupil-Fesquet sont à Istanbul avec leur boîte noire. La passion des Stambouliotes pour le nouveau procédé ne faiblira plus et les ateliers renommés – Sebah, Abdullah – se mesureront aux spécialistes venus de l’étranger (Girault de Prangey, Naya, Claude-Marie Ferrier, Gervais-Courtellemont) pour tirer le portrait de la capitale ottomane. Ils croquent les régnants (Abdülmecid monte sur le trône en cette fatidique année 1839), l’architecture et les panoramas (la tour de Galata et le Bosphore s’imposant vite comme des icônes), la population (circassiens en armes, derviches, mendiants et les innombrables chiens de la ville), les métiers (pompiers, régies des tabacs, fabriques de tapis), jusqu’aux événements politiques (la conférence de la Corne d’or de 1876-77). Ces images, provenant toutes de la même collection, décrivent un âge d’or, que balaieront les bouleversements du début du XXe siècle.


Istanbul, photographes et sultans, 1840-1900, par Catherine Pinguet (collection Pierre de Gigord), CNRS éditions, 2011, 244 p., 39 €.

Istanbul, photographes et sultans, 1840-1900 - Catherine Pinguet


Critique parue dans la newsletter N° 235 - du 10 novembre 2011 au 16 novembre 2011

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER