ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > XXe siècle > Les arts sous l’Occupation

XXE SIèCLE

Les arts sous l’Occupation

Sous la direction de Stéphane Guégan

Le 16 mai 1940, alors que la campagne de France est lancée depuis une semaine, Duchamp s’installe à Arcachon. Le 20 octobre 1944, Arletty, accusée de collaboration, est arrêtée à l’hôtel Lancaster. Entre ces deux dates, en France occupée et notamment à Paris, quatre années noires mais non pas quatre années vides. Picasso travaille dans son atelier de la rue des Grands-Augustins, Kees van Dongen expose à la galerie Charpentier, Sacha Guitry, Cocteau et Paul Morand écrivent, Charles Munch tient la baguette au Conservatoire, Abel Gance, Pagnol, Raimu et Fernandel tournent. Fallait-il le faire ? Fallait-il que Marie Laurencin donne des illustrations à l’hebdomadaire Comoedia ? Fallait-il dépenser 56 millions de francs pour produire Les Enfants du paradis ? Les réponses sont moins simples qu’on le suppose au premier abord. Organisé en éphémérides, le volume détaille mois après mois le temps de l’Occupation, ses personnages-clés, ses œuvres majeures, d’un bord et de l’autre - des Décombres de Rebatet au Corbeau de Clouzot.


Les arts sous l’Occupation, sous la direction de Stéphane Guégan, Beaux Arts éditions, 2012, 280 p., 39,50 €

Les arts sous l’Occupation - Sous la direction de Stéphane Guégan


Critique parue dans la newsletter N° 282 - du 29 novembre 2012 au 5 décembre 2012

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER