ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Photographie > Tours et détours, de La Havane à Paris, Jesse A. Fernandez

PHOTOGRAPHIE

Tours et détours, de La Havane à Paris, Jesse A. Fernandez

Gabriel Bauret et Juan Manuel Bonet

Qu’il soit Cubain, on en a la preuve en le voyant sur une photo accompagnant Fidel Castro sur le terrain en 1959, son Leica en bandoulière. Mais le photographe Jesse Fernandez, bien que mort relativement jeune (à 61 ans en 1986), semble avoir eu plusieurs patries. Réfugié en Espagne avec ses parents pendant la dictature de Machado, étudiant en électronique à Philadelphie, publicitaire à Medellín en Colombie (où il fait a connaissance de Botero et García Márquez dans les années 1950) il a longuement hésité entre sa carrière de peintre (il produit des « boîtes » dans l’esprit de Joseph Cornell et de Charles Matton) et la photographie. C’est cette dernière que le livre met en lumière, montrant ses portraits, genre dans lequel il a excellé, croquant l’intelligentsia latino à New York (Borges, Carlos Fuentes, Vargas Llosa, Manuel Puig), les artistes européens (Tápies, Saura, Kitaj, Francis Bacon), les « people » (Françoise Sagan, Elizabeth Taylor) et les misanthropes (Cioran). Avec la légèreté de celui qui photographie sans se croire vraiment photographe mais plutôt miroir des âmes.


Tours et détours, de La Havane à Paris, par Gabriel Bauret et Juan Manuel Bonet, Filigranes, 2012, 200p., 29 €

Tours et détours, de La Havane à Paris, Jesse A. Fernandez - Gabriel Bauret et Juan Manuel Bonet


Critique parue dans la newsletter N° 288 - du 24 janvier 2013 au 30 janvier 2013

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER