ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Dessin > Rébus d’art

DESSIN

Rébus d’art

Pierre Garcette

On connaît Honoré pour ses rébus littéraires très réussis. Voici un concurrent – posthume cependant : Pierre Garcette est décédé en 2003 à l’âge de 63 ans. Il a célébré ses artistes de prédilection au moyen de roboratifs assemblages d’images et de lettres. Décryptés, ils livrent le nom de Dali, Hans Hartung ou Modigliani. Le livre ne sera pas présenté à la foire de Francfort : il est tout bonnement intraduisible ! A moins qu’un génie réussisse le même exploit qu’avec la Disparition de Pérec (un roman sans la lettre « e », devenu A Void). Ainsi, que les Anglais nous pardonnent, une canne et un étau donnent Canaletto, un sac et un calot Jacques Callot. L’exactitude phonétique n’est pas l’objectif primordial, l’œil et l’esprit exigeant grain de folie et associations d’idées biscornues. Walt Disney, c’est du coton et des pifs (ouate-10 nez), et Gainsborough, qui aimait bien placer les époux Andrews dans la campagne, devient un vrai paysan : 15 poireaux (avec une variante carcérale : 15 barreaux). De quoi meubler les longues soirées d’hiver !


Rébus d’art de Pierre Garcette, Editions de La Martinière, 2013, 144 p., 12 €

Rébus d’art -  Pierre Garcette


Critique parue dans la newsletter N° 289 - du 31 janvier 2013 au 6 février 2013

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER