ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Marché de l'art > L’Affaire Beltracchi

MARCHé DE L'ART

L’Affaire Beltracchi

Stefan Koldehoff et Tobias Timm

L’histoire de l’art abonde en faussaires hauts en couleurs, de Van Meegeren qui ressuscita Vermeer, à Elmer de Hory, auquel Orson Welles consacra un documentaire (F for Fake). On pourrait penser que le développement des techniques d’investigation (radiographie, analyse des pigments) et l’accessibilité accrue des catalogues raisonnés via internet a sonné le glas de telles entreprises. Il n’en est rien comme le montre l’affaire Beltracchi que décortique cet ouvrage. Experts incompétents ou influençables, marchands crédules ou corruptibles, maisons de ventes anesthésiées… Voici les ingrédients qui ont permis à Wolfgang Fischer, né en 1951, fils d’un modeste peintre d’église, devenu Wolfgang Beltracchi (en prenant le nom de sa femme et complice) de berner ou d’entraîner dans un jeu de complicité les plus beaux noms de la place : l’historien d’art Werner Spies, le marchand Marc Blondeau, les galeristes Dickinson, Malingue, Aittouarès ou Knoedler. En falsifiant des tableaux mais surtout en inventant de fausses généalogies et des collections imaginaires, celui qui avait collectionné les petits boulots (serveur dans une boîte à trip-tease, scénariste occasionnel) réussit l’impensable : mettre pendant trente ans sur le marché des dizaines de faux Campendonk (celui par qui le scandale fut révélé), Max Ernst, Derain… Lors d’un procès expéditif à Cologne en 2011, Beltracchi a été condamné mais le mal était fait : réputations ternies et musées pollués. Dans un dossier aussi sensible, une intéressante annexe montre le parcours des principaux tableaux incriminés. Une véritable filature policière…


L’Affaire Beltracchi par Stefan Koldehoff et Tobias Timm, éditions Jacqueline Chambon, 2013, 256 p., 24 €.

L’Affaire Beltracchi - Stefan Koldehoff et Tobias Timm


Critique parue dans la newsletter N° 301 - du 25 avril 2013 au 1 mai 2013

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER