ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Histoire de l'art > Paul Durand-Ruel, Mémoires du marchand des impressionnistes

HISTOIRE DE L'ART

Paul Durand-Ruel, Mémoires du marchand des impressionnistes

Présentées et annotées par Paul-Louis et Flavie Durand-Ruel

La Femme au perroquet de Courbet ? Le Déjeuner des canotiers de Renoir ? La Mort de Sardanapale de Delacroix ? Impression, soleil levant de Monet ? Tous passés par ses galeries et dans l’une des quelque 330 expositions (dont 130 à New York), qu’organisa au cours de sa longue vie (1831-1922), Paul Durand-Ruel, fils d’un papetier devenu marchand de tableaux. « Nous lui devons tout », écrivait, reconnaissant, Claude Monet. C’est en effet en tant que marchand des impressionnistes, qu’il défendit contre vents et marées, qu’il reste connu. Mais l’école de Barbizon, Manet ou Puvis de Chavannes lui doivent aussi beaucoup. Ses mémoires sont franches et passionnantes car elles n’éludent pas le volet financier, donnant un extraordinaire panorama du marché de l’art. A titre d’exemple, Durand-Ruel achète en 1872, pour 1500 francs, le Fifre de Manet, qui avait été refusé au Salon de 1866. Lorsqu’il écrit ses mémoires, au début du XXe siècle, le tableau est accroché au Louvre et estimé plus de 200 000 francs… Excellemment édité par ses descendants, le livre comporte un index complet, la liste des galeries et des principales œuvres passées entre les mains de Durand-Ruel. Un décompte à donner le tournis… dont on pourra avoir un aperçu lors de l’exposition qui ouvre au musée du Luxembourg le 9 octobre 2014.


Paul Durand-Ruel, Mémoires du marchand des impressionnistes, présentées et annotées par Paul-Louis et Flavie Durand-Ruel, Flammarion, 2014, 416 p., 32 €.

Paul Durand-Ruel, Mémoires du marchand des impressionnistes - Présentées et annotées par Paul-Louis et Flavie Durand-Ruel


Critique parue dans la newsletter N° 359 - du 2 octobre 2014 au 8 octobre 2014

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER