Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

ÉCRITS SUR L'ART

Proust Ruskin

Edition établie par Jérôme Bastianelli

D’un côté le dandy maladif qui révolutionne la littérature, de l’autre le paladin de la renaissance gothique et le défenseur des préraphaélites. Ils sont séparés par la langue et par l’époque : John Ruskin meurt en 1900, au moment où le jeune Proust se passionne pour ses écrits (découverts dès 1893 dans un obscur Bulletin de l’Union pour l’action morale)). Mais ils sont réunis par une telle communauté de pensée qu’un exégète a pu voir en Ruskin le « prophète » de Proust dont il préfigure maintes thématiques, du goût pour la peinture au voyage « culturel », du rôle central de la mémoire au mépris du sport. Il était donc naturel que Proust pousse la passion jusqu’à traduire deux œuvres du Britannique, La Bible d’Amiens, sur la célèbre cathédrale, et Sésame et les Lys, ode à la lecture. Les notes érudites permettent d’établir les correspondances entre les deux hommes, détaillant leur passion partagée pour l’aubépine ou pour Rembrandt, et soulignant le perfectionnisme de Proust. Le traducteur prend son ouvrage à cœur, sollicitant par correspondance d’éminents spécialistes, tel le professeur Emile Picot de l’Ecole des langues orientales, interrogé sur l’étymologie de la ville d’Eisenach.


Proust Ruskin, édition établie par Jérôme Bastianelli, collection Bouquins, Robert Laffont, 1024 p., 30 €.

Proust Ruskin - Edition établie par Jérôme Bastianelli


Critique parue dans la newsletter N° 390 - du 21 mai 2015 au 27 mai 2015

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER