Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Art contemporain > L’art brut en question

ART CONTEMPORAIN

L’art brut en question

Sous la direction de Carine Fol

Depuis qu’il a été forgé par Dubuffet en 1945, le terme d’art brut a connu un succès remarquable. Mais que recouvre-t-il exactement et comment se distingue-t-il de concepts postérieurs tels que l’art singulier (né en 1978 avec l’exposition les Singuliers de l’art) ? Quelle place y occupe «l’art des fous», étudié par des aliénistes pionniers comme Hans Prinzhorn ? Dans le cadre d’une exposition de Mons 2015, ce volume bilingue aborde, par des essais courts et abordables, ces questions de définition, souligne le rôle de quelques collections majeures et évoque quelques grandes figures, pas toutes d’un temps révolu : à côté d’Aloïse, Chaissac ou Augustin Lesage, voici en effet Robillard et ses fusils en bois, Michel Nedjar et ses poupées, Jacques Trovic et ses broderies. Chaque ouvrage sur la thématique est l’occasion de redécouvertes, comme celle de Marco Decorpeliada, l’inventeur du «schizomètre». Pour calibrer cet original instrument de mesure du dérangement mental, l’auteur s’aperçut que les codes à trois chiffres de l’American Psychiatric Association décrivant les pathologies avaient un équivalent systématique chez… les surgelés Picard.


L’art brut en question, sous la direction de Carine Fol, CFC éditions, 2015, 224 p., 39 €.

L’art brut en question - Sous la direction de Carine Fol


Critique parue dans la newsletter N° 395 - du 25 juin 2015 au 1 juillet 2015

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER