ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Photographie > L’attrapeur d’ombres, la vie épique d’Edward S. Curtis

PHOTOGRAPHIE

L’attrapeur d’ombres, la vie épique d’Edward S. Curtis

Timothy Egan

Il a tellement lié son nom à L’Indien d’Amérique, son œuvre majeure, qu’on le prendrait volontiers pour un Comanche, en Crow ou un Nez-Percé. En réaliste, Edward S. Curtis (1868-1952) était le prototype parfait du petit Américain blanc. Fils d’un vétéran de la guerre de Sécession, éternel invalide, il dut quitter l’école pour gagner le pain de sa famille – chassant, pêchant, cultivant. Blessé à la colonne vertébrale en tombant d’un arbre, il passe son année de convalescence à construire une chambre photographique. Le reste ressemble à un conte de fées : après avoir hypothéqué son lopin de terre, il devient le photographe le plus couru de Seattle puis se passionne pour l’Amérique indienne. Devenant l’ami du président Ted Roosevelt, obtenant le financement de JP Morgan, l’homme le plus riche du monde, il va constituer une inégalable encyclopédie photographique (mais aussi littéraire, avec des lexiques, est sonore, avec des enregistrements sur rouleaux de cire) des « premières nations » américaines. Le livre conte cette saga en rappelant combien cette quête de trois décennies (1900-1930) lui coûtera : son mariage, son argent et sa santé. Curtis vivra d’expédients à la fin de sa vie, inventant même une machine artisanale à trier le minerai d’or et mourra quasi indigent. Un jeu complet de ses vingt volumes atteint aujourd’hui deux millions de dollars…


L’attrapeur d’ombres, la vie épique d’Edward S. Curtis, par Timothy Egan, Albin Michel, 2015, 448 p., 24 €.

L’attrapeur d’ombres, la vie épique d’Edward S. Curtis - Timothy Egan


Critique parue dans la newsletter N° 406 - du 5 novembre 2015 au 11 novembre 2015

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER