ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > > Color Line

Color Line

Sous la direction de Daniel Soutif

Lorsqu’elle a été programmée, l’exposition Color Line au musée du quai Branly ne faisait pas particulièrement écho à l’actualité si l’on excepte les épisodes répétés de bavures policières contre des Noirs. Avec l’élection de Donald Trump et l’émergence des « White Supremacists », la perspective d’un procureur général ultra-conservateur d’Alabama (Jeff Sessions), elle prend une dimension visionnaire : l’histoire nous a appris qu’elle n’aime rien tant que se répéter. Le catalogue explique de fond en comble ce qu’est cette Color Line (la ligne de la couleur, ou ségrégation), et comment elle est née d’un événement a priori encourageant (la victoire du Nord dans la guerre de Sécession et l’abolition de l’esclavage). Les sinistres incarnations du « Separate But Equal », la longue lutte de WEB Du Bois et Luther King, les héroïsmes anonymes ou médiatisés (Rosa Parks) ont nourri pendant un siècle l’inspiration d’artistes ostracisés, qui ont connu dans les dernières décennies une reconnaissance accélérée (en termes de visibilité mais aussi, c’est inévitable, de valeur de marché). Le Ku Klux Klan et les groupes de l’Alt-Right redeviennent conquérants : l’exposition se voulait rétrospective, espérons qu’elle ne soit pas un manuel de choses à venir.


Color Line, sous la direction de Daniel Soutif, Flammarion/Musée du quai Branly, 2016, 400 p., 49 €.

Color Line - Sous la direction de Daniel Soutif


Critique parue dans la newsletter N° 456 - du 12 janvier 2017 au 18 janvier 2017

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER