ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > > Le monde selon Topor

Le monde selon Topor

Collectif

Vingt ans déjà qu’il est mort ! Mais comme d’autres trublions disparus trop tôt (Reiser), il semble encore présent et sa causticité continue de nous chatouiller, semblant toujours aussi subversive. Roland Topor (1938-1997), fils d’émigrés juifs polonais, a gardé des années de la collaboration (où il doit se cacher avec sa famille) une saine méfiance envers le genre humain. Comme dessinateur, il l’exerce à bonne école (Hara-Kiri) mais ce n’est pas dans l’actualité qu’il trouvera sa voie. Son œuvre, cruelle, surréaliste, onirique et surtout « panique » (selon le terme inventé par Jean-Michel Ribes) montre l’absurdité de l’existence. Les hommes, blessés, déformés, lubriques, en petits morceaux, y sont les misérables jouets de la destinée. Ce beau catalogue (exposition à la BNF jusqu’au 16 juillet 2017) malheureusement dépourvu d’un index rappelle qu’il a aussi touché au théâtre, au cinéma (la Planète sauvage avec René Laloux), ou simplement à la littérature et qu’il concevait la création comme une entreprise d’amitié collective. La liste de ses complices - de Pol Bury à Jacques Sternberg, de Jodorowsky à Ribes - en fait foi.


Le monde selon Topor, BnF Editions/les Cahiers dessinés, 2017, 242 p., 42 €.

Le monde selon Topor - Collectif


Critique parue dans la newsletter N° 469 - du 13 avril 2017 au 19 avril 2017

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER