ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Dessin > L’un pour l’autre, les écrivains dessinent

DESSIN

L’un pour l’autre, les écrivains dessinent

Que font les écrivains quand leur âme vagabonde et que la feuille, devant eux, est blanche ? Ils dessinent, très certainement. Et beaucoup l’ont fait sérieusement, ne se limitant pas à faire du croquis le substitut d’une inspiration en panne. Pierre MacOrlan et Gunther Grass étaient artistes avant d’écrire. Cocteau avait un père peintre et s’est amusé à mêler tous les genres. Hugo a laissé des milliers de lavis, Apollinaire des aquarelles pleines de couleur (et d’un peu de grivoiserie). L’ouvrage, qui accompagne une exposition à l’abbaye d’Ardenne, montre ce que l’on ne montre que rarement, car supposé être le fruit d’une activité secondaire : qui a déjà vu les pages de journal de Louis Althusser avec ces petites têtes admirablement dessinées, les feutres d’Henry Miller sur les pages du Tucson Daily ? Ecrivain qui dessine ou plasticien qui écrit ? La question, posée pour Topor, peut l’être pour d’autres. Hans Arp se considérait comme écrivain et disait plaisamment : « Je ne fais de la sculpture que pour gagner ma vie ».

• L’un pour l’autre, les écrivains dessinent, Buchet-Chastel/IMEC, 2008, 176 p., 39,50 €, ISBN : 978-2-283-02316-7

L’un pour l’autre, les écrivains dessinent -


Critique parue dans la newsletter N° 78 - du 14 février 2008 au 20 février 2008

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER